Le secteur des jeux d’argent en ligne britannique en croissance constante entre 2009 et 2014

L’UK Gambling Commission ou Commission des Jeux de Grande-Bretagne a édité dernièrement un bilan très positif en ce qui concerne le marché britannique des jeux d’argent en ligne.

Une étude comparative entre 2009 et 2014 a, en effet, démontré que ce secteur d’activité des jeux en ligne se trouve au plus haut de sa forme en témoignant d’une croissance constante entre les deux périodes.

Une législation bien accueillie par les opérateurs

Si le marché britannique des jeux d’argent en ligne connait une évolution intéressante depuis ces cinq dernières années, c’est surtout grâce à une législation qui présente plusieurs avantages à l’encontre des sites de jeux en ligne.

gclogo

Effectivement, en Grande-Bretagne, une nouvelle législation a été adoptée à partir de 2014, du même type que celle qu’a subi les sites de jeux en ligne de la France en 2010. Cette législation imposait aux opérateurs de disposer d’une licence locale pour pouvoir proposer leurs offres de jeux au public si auparavant, une licence européenne suffisait pour qu’ils puissent être opérationnels.

La même législation a été proposée aux opérateurs français en 2010, situation qui a permis de radier certains sites illégaux mais qui a abouti à la disparition d’une grande partie de ses opérateurs.

Si cette législation n’a pas eu de grande répercussion en Grande-Bretagne, c’est parce que la clause sur le taux de taxation imposé par le gouvernement proposait un taux de 15% seulement, un taux très faible par rapport à celui de la France notamment. De fait, le bilan en Grande-Bretagne a permis d’identifier quelques disparitions, notamment Betsson et Europa Casino, deux disparitions qui n’on eu aucune grande répercussion sur la situation du marché local.

Un marché au dynamisme exemplaire

Le bilan émis par l’UK Gambling Commission démontre alors une croissance constante du secteur de jeux d’argent en ligne sur le territoire. Cette croissance se traduit à première vue par une augmentation de l’audience enregistrée dans ce secteur en affichant quelques 18,14 millions de comptes actifs en 2014, deux millions de plus qu’en 2009.

En entrant plus en détail, l’étude démontrera une croissance généralisée des mises dans tous les domaines de jeux d’argent britanniques, excepté celui des paris hippiques qui a affiché un recul de 7%. Les domaines les plus prisés ont été celui du football avec une hausse de 244%, celui du tennis avec 179% ou encore du cricket avec 132%.

En ce qui concerne les jeux de casinos, la machine à sous a été tout particulièrement jouée avec une augmentation de 328% de ses mises. Les jeux de tables ainsi que les jeux de cartes affichent respectivement des croissances de 52 et 26%.